"Florida" à Sur le Pont des Artistes

"Epok" le clip de Delphine Burrus :

"Le détroit de Béring"

une vidéo de Jérôme Clermont sur des photos d'ignatus

«On n’entendra pas beaucoup cette année chez nous — tous genres, catégories, générations mêlés — de chanson plus indélébile que Le Détroit de Béring. Quatre minutes et demie de lente glissade sur la dérive de nos continents intimes — et qui est l’Alaska, qui la Sibérie ? Mélodie simple au piano, voix posée dessus, inquiète et superbe. Idées noires sous calme blanc." François Gorin, Télérama ffff

"La peinture à l'alcool"

une vidéo de Jérôme Clermont :

LE DÉTROIT DE BERING

​(ignatus/ignatus-M.Schick)

 

Tu dois traverser la plaine du loup

t’arrêter pour la nuit au dernier village

n’oublie pas la graisse de phoque

et pour le chef le whisky et les clopes

Prends des forces, mange bien

n’oublies pas de te protéger les mains

ils te feront passer par le bois

après, ne regarde plus derrière toi

 

Je t’attend de l’autre côté du détroit de Bering

un bout de glace brûlant, un sentiment tenace

 

Je campe dans ma cabane et le temps se répète

je bouquine, je cuisine, je coupe du bois

J’ai assez de réserves pour l’hiver

tant que nos continents sont collés par le froid

 

Je t’attend de l’autre côté du détroit de Bering

et dans la glace je vois, nos pas qui s’embrassent

 

Ton Alaska, ma Sibérie

tout nous oppose, tout nous rapproche

les même neiges, les même infinis

mais différents ressentis

Une route de blanche, froide et droite

une terre gelée de tous les côtés

la même crainte de l’étreinte

et la peur de la douceur

 

Je t’attend de l’autre côté du détroit de Bering

dépêche toi il fait froid, j’ai quelque chose à te dire